Il n’est un secret pour personne, pas même pour Polichinelle, que François Fillon est un amateur avisé de belles montres. Il est loin d’être le seul, de Julien Dray à Jérôme Cahuzac, de Pierre Moscovici à Emmanuel Macron, de Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy, de DSK à Lionel Jospin, les exemples abondent. A ceci près qu’au sujet de ses poignets comme à celui de ses tenues, François Fillon aime faire confiance à ses amis généreux, qui lui offrent une petite montre à l’occasion. Comme le révèlait Le Canard Enchaîné en novembre dernier, Fillon s’est par exemple vu offrir une Rebellion Predator trois aiguilles en 2013 (16 000 €) par le manufacturier suisse basé à Lonay, près de Morges. Rebellion Timepieces a depuis toujours associé son image à la compétition automobile, et est du reste propriétaire d’une écurie d’endurance à son nom, Rebellion Racing. Des pilotes prestigieux se sont succédés au volant de ses bolides, comme Nick Heidfeld, Nelson Piquet Jr ou Nicolas Prost. Rebellion Racing participe aux 24 Heures du Mans, et ne fait pas de la figuration : l’écurie a gagné la cours de Petit Mans en 2013, et s’est même hissé au quatrième rang de la catégorie phase l’année suivante. Cette compétition automobile mondialement connue est organisée par l’Automobile Club de l’Ouest, dont le président n’est autre que… Pierre Fillon, frère de.

1_jpg_3041

une montre tout en technique, qui n’est pas sans rappeler les productions de Richard Mille.

L’ancien Premier ministre peut aussi compter sur un chrono Zenith El Primero Stratos Flyback. Une série limitée à 500 exemplaires, en l’honneur d’Alain Thébault, inventeur de l’hydroptère. Un bien beau chrono El Primero avec une fonction flyback (retour de vol) qui, par sa large lunette de type plongeuse, n’est pas sans rappeler certain si modèles du Heuer de la grande époque.

3_jpg_9471
Un beau chrono Stratos flyback

Puisqu’on parle de Heuer, c’est peut-être la seule faiblesse connue à la collection de François Fillon. On pourrait s’attendre de la part d’un grand amateur de course automobile et des 24 Heures du Mans, pilote à ses heures, à trouver des pièces encore plus en lien avec le sport mécanique. Il manque une petite Monaco vintage, une Carrera tourbillon moderne, une B.R.M. ou je ne sais quel autre modèle qui fleure bon la gomme brûlée sur l’asphalte (ou pourquoi pas une Herma Le Mans, même si comme les fameuses rillettes de cette même ville, nous n’avons pas vraiment les mêmes valeurs…)

Autre belle mécanique, une Scuderia Ventidue d’I&MT. Egalement une petite série, fabriquée sur mesure « pour certaines personnalités et amis comme David Hallyday ou François Fillon », comme l’explique Pablo Dana dont la manufacture a depuis fait faillite. Prix du cadeau : environ 15.000 euros. Tout juste le prix d’un costume quelconque !

2_jpg_8067

 

Publicités