C’est pour moi l’événement du Baselworld 2017. La montre qui éclipse toutes les autres. Celle qui tue le match. Qui fait – selon moi là encore – d’Omega le grand gagnant de cette édition 2017.

Bien sûr il y a eu d’autres surprises, chez d’autres marques. Et aussi chez Omega, avec notamment la réédition du trio magique. Mais aucune autre montre ne parvient à se hisser au niveau de cette Seamaster AquaTerra co-axial chronometer Railmaster, c’est son petit nom dans son intégralité. Un must. Une beauté. Une authentique nouveauté, pas une resucée.

Cela ne manque pas de me surprendre, mais, à ce jour, cette Railmaster moderne est celle sur laquelle on a le moins d’informations officielles de la part d’Omega et des journalistes accrédités. Elle n’est pas sur le site de la marque, n’a fait l’objet d’aucun dossier de presse, et presqu’aucun article de sites web ou de blogs n’en parlent pour l’heure. Et pourtant, elle va selon moi marquer les esprits, et pour longtemps.

Comme l’écrit Hodinkee,

it’s awesome, and it’s priced to move. In fact, this might be one of the most commercially compelling watches of the show, and by virtue of that, maybe of the year 2017.

33461461012_09bbf7db42_b

omega_5127733

Que savons-nous d’elle à ce stade ?

  • un boîtier entièrement brossé, de 40mm de diamètre (12,65mm de hauteur), en acier.
  • une lunette lisse, comme sur toutes les Railmaster
  • une étanchéité à 150m
  • un calibre 8806 co-axial master chronometer, résistant à 15 000 gauss. Le même que sur la Seamaster 300 CK2913 rééditée ou que sur la Railmaster CK2917 rééditée.
  • un cadran en acier avec les index triangulaires caractéristiques des Railmaster, un chemin de fer, une croix centrale qui relie les 3/6/9/12. Le cadran semble exister en noir et en argent.
  • des aiguilles en acier brossé, qui s’illuminent en bleu dans le noir, avec une trotteuse de type lollipop.
  • un fond plein, une couronne non vissée, un logo imprimé et non appliqué.
  • vendue avec un bracelet textile, ou acier, ou cuir.
  • pour le prix de 4500 CHF (4200€).

Je suis bien désolé, à ce stade je n’ai pas vraiment d’autre information. Au fur et à mesure des sorties sur internet, je complèterai donc cet article.

Il existe aussi un coloris alternatif.

34510692662_8effa91434_b

Une revue complète par W&W ici :

En tout état de cause, cette nouvelle Railmaster, qui casse les codes de l’originale sans la dénaturer, est un sans faute. Elle défie allègrement tant la (sublime) Rolex Oyster Perpetual 39mm 114300 (vendue 5200€, soit 1000€ de plus), et plus encore l’Explorer I 214270 (vendue 6000€).

33208019510_9af0e91c61_b

20018768_copy

Liens utiles

Publicités