AU PROGRAMME : UN BOÎTIER ÉTANCHE QUI FAIT UN PEU PENSER AUX « SOUS-MARINE 300 MÈTRES », UNE JOLIE LUNETTE MOBILE UN PEU PASSÉE ET UN CADRAN DE CHRONOGRAPHE DE RÉGATE. ÇA CHANGE DES YEMA YACHTINGRAF ET C’EST, ACCESSOIREMENT, BEAUCOUP PLUS RARE…

Dugena, vous connaissez ? C’est la contraction de Deutsche Uhrmacher-Genossenschaft Alpina. Issue de l’Union horlogère suisse, Dugena naît à Eisenach (Allemagne) de la fusion avec Glashütten Alpina sous forme de coopérative, en 1917. Établie à Berlin en 1927 avant de déménager à Darmstadt en 1948, cette marque allemande est surtout identifiée par les collectionneurs pour la production de chronographes de qualité assemblés à partir de pièces génériques dans les années 1970.

Après être longtemps passé à côté de ces chronos sans m’attarder, j’ai littéralement craqué pour celui qui fait l’objet de cette revue car il réunit des caractéristiques qui, je trouve, le rendent irrésistible.

La suite ici

 

Publicités