OmeGANG, le Cercle Omega

On a parfois reproché aux montres de la série « Side of the moon » d’être un peu trop volumineuses (44,5 mm de diamètre) et pas facilement portables pour tout le monde (les versions avec phase de lune sont en plus assez épaisses). Omega a entendu ces remarques et sort désormais la SOTM la plus « portable » de toutes. 

Ce qui fait la spécificité de cette Dark Side, c’est déjà le choix du mouvement. Au lieu d’intégrer le mouvement haut-de-gamme coaxial METAS que l’on retrouve dans les autres Sides of the Moon, Omega a fait le choix ici du mouvement basique et traditionnel de la moonwatch, le 1861. Mais attention, pas n’importe quel 1861 ! Une version retravaillée, j’hésite à écrire customisée, du 1861. Pas simplement des pièces différentes et plus agréables à l’oeil, comme le 1863 qui équipe les moonwatch à fond transparent, mais une version vraiment différente de cet archi-classique mouvement…

Voir l’article original 587 mots de plus

Publicités